La protection du conjoint survivant depuis la loi du 3 décembre 2001

Brigitte Lotti 1, 2
2 IREA_UBS
UBS - Université de Bretagne Sud
Résumé : Avant la loi n°2001-1135 du 3 décembre 2001, le conjoint survivant bénéficiait d’une protection minimale. Il jouit désormais d’une protection minimum puisque ladite loi institue à son profit un droit à maintenance tout en laissant une large place à une démarche volontaire des époux pour améliorer la situation de celui qui survivra à l'autre. En somme, la protection du conjoint survivant a deux volets : l'un d’origine légale (impérative ou supplétive de volonté) et qui s'avère limitée ; l'autre d’origine volontaire et qui est à géométrie variable. Les conjoints survivants bénéficient ainsi d’une protection standard que le couple peut réajuster en fonction des besoins de chacun.
Type de document :
Article dans une revue
Revue de la Recherche Juridique - Droit prospectif, Presses Universitaires d'Aix-Marseille, 2003, 2003-2, 1, pp.775-822. 〈https://presses-universitaires.univ-amu.fr/revue-recherche-juridique-droit-prospectif〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-ubs.archives-ouvertes.fr/hal-01557999
Contributeur : Brigitte Lotti <>
Soumis le : jeudi 6 juillet 2017 - 19:08:40
Dernière modification le : mercredi 10 janvier 2018 - 13:34:01

Identifiants

  • HAL Id : hal-01557999, version 1

Collections

Citation

Brigitte Lotti. La protection du conjoint survivant depuis la loi du 3 décembre 2001. Revue de la Recherche Juridique - Droit prospectif, Presses Universitaires d'Aix-Marseille, 2003, 2003-2, 1, pp.775-822. 〈https://presses-universitaires.univ-amu.fr/revue-recherche-juridique-droit-prospectif〉. 〈hal-01557999〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

934